Deux ans après l’une des plus grandes cyberattaques de l’histoire, beaucoup d’ordinateurs restent sensibles au logiciel qui a permis de rançonner énormément d’entreprises.

Lire la suite